5 astuces pour savoir si un vêtement est à la bonne taille

Par | 3 avril, 2019|GARDE-ROBE IDÉALE, SHOPPING|0 commentaire

Choisir un vetement a la bonne taille en cinq astuces - Le conseil mode - Janette Magazine - Adelaide Dubucq - Relooking and Queen - styliste personnelle - journaliste de mode

Vous arrive-t-il de remarquer que vous avez acheté un vêtement trop petit ou trop grand? Triez-vous votre garde-robe en vous demandant si ce vêtement est à la bonne taille? Vous demandez-vous parfois comment cela est possible? Souvent, il s’agit d’un souci de taille, modèle, coupe ou style. Vous le sentez mais ne savez pas par où commencer pour trouver où le bât blesse ? Cet article est pour vous. Pour savoir comment améliorer le fait de connaître votre taille de vêtement, je vous propose d’explorer cinq pistes. Vous trouverez cet article « Cinq astuces pour savoir si un vêtement est à la bonne taille » en version courte dans le magazine Janette de ce mois-ci. Retrouvez mon « Conseil Mode » tous les mois dans le magazine Janette.

 

1. Comment vous voyez-vous?

Dans mon métier de styliste personnelle…

Dans mon métier, je remarque souvent qu’avant toute chose, il est bien de vérifier quelle est la taille avec laquelle vous vous voyez inconsciemment ou consciemment. Je m’explique. Avez-vous été en surpoids à un moment de votre vie (adolescence par exemple)? Il y a un risque que vous vous voyiez toujours, malgré parfois des dizaines d’années passées depuis, comme à cette époque-là. Vous allez acheter souvent trop grand, gardant en tête un réflexe de l’époque de vous « dissimuler ».

A l’inverse, vous avez pris ou perdu une ou deux tailles par rapport à votre poids habituel. Vous avez peut-être des difficultés à le réaliser. Vous vous voyez toujours avec votre poids précédent, et vous avez tendance à acheter vos vêtements trop petits ou même trop grands. Votre cerveau resté à cette information, n’a pas effectué de réelle mise à jour.

Prendre conscience de l’image que vous avez de votre propre taille de vêtement

Conscientiser cela, découvrir quelle est votre morphologie, votre taille réelle et actuelle, c’est déjà faire un immense pas pour ancrer cette information. Cependant, vous exercer régulièrement à vous voir objectivement telle que vous êtes, avec votre véritable taille, contribuera à installer cette nouvelle vision de vous-même. Pourquoi est-ce important ? Car la véritable élégance commence par le fait de porter les vêtements à la bonne taille.

 

2. Votre taille vous convient-elle ou pas ?

Vous aimez votre taille telle qu’elle est…

Vous constatez avoir une taille de différence avec le haut et le bas par exemple et avez des difficultés à trouver votre taille dans les boutiques? Cette caractéristique qui vous est propre, vous la connaissez. Vous avez d’ailleurs pris l’habitude de bien prendre votre temps pour choisir de bons modèles et de bonnes coupes. Si vous vous connaissez et vous aimez telle que vous êtes, bravo ! Nous sommes toutes uniques, belles et différentes.

L’image de la taille « standard « via les médias

Les boutiques et le monde des média nous renvoient une image souvent inatteignable de standards physiques. Ce qu’on appelle les canons de beauté de notre époque correspondent à un corps rare et presque virtuel. Grande taille, poitrine volumineuse, taille très fine, yeux immenses, petit nez, bouche pulpeuse, vous avez beaucoup d’amies naturellement faites comme cela ? Moi pas.

Mettre en valeur vos meilleurs atouts

Il est juste de garder en tête que votre singularité est un atout et d’en tirer le meilleur parti. Comment ? Et bien déjà en tentant de ne pas se comparer aux autres. Ce qui compte ? Premièrement, que vous fassiez le maximum pour être bien dans vos baskets, dans votre peau. Deuxièmement, que vous fassiez de votre mieux pour vous mettre en valeur. C’est cela pour moi la véritable beauté.

Trop de questions, de souffrance = besoin d’aide?

Et puis, quand vous n’arrivez pas à vous apprécier à votre juste valeur, peut-être est-il temps de trouver un(e) thérapeute professionnel(le) qui vous donnera des clés pour vivre en meilleure harmonie avec ce corps incroyable, qui vous porte, vous permet de vous mouvoir, de vous nourrir, de vous parer et tant d’autres choses. Quand on arrive à se faire aider par la bonne personne (pour nous), ce peut-être un vrai soulagement. Il existe également des petits cahiers aux éditions Jouvence que je trouve bien faits, qui abordent ces sujets de manière légère et approfondie à la fois. « Être bienveillant avec soi-même », « Acceptation de son corps ».

Ce peut être un début, ne fut-ce que pour tester où vous en êtes et trouver des pistes pour aller vers une solution. Enfin, autre solution que j’ai expérimentée, c’est la nutrithérapie, c’est-à-dire l’étude de l’équilibre qui existe entre votre corps, votre façon de vous nourrir, votre mode de vie, et bien d’autres choses encore. Mon meilleur conseil, c’est Sophie De Henau. www.sadeha.com. Attention, ça décoiffe, il faut être prêt(e) à bosser sur soi, il y a le mot « thérapie » dans nutrithérapie.

3. Avec quelle taille de vêtement vous voient les autres?

Les codes de beauté

Dans votre famille, sans que vous en ayez toujours conscience, il y a des codes de beauté, tout comme dans notre société. Votre maman vous a toujours dit que vous étiez si belle avec vos longs cheveux. Oseriez-vous les couper si vous en aviez vraiment très envie ? Clin d’œil à une très chère amie.

Ce que disent les autres…

Autre exemple: votre maman vous a toujours dit que vous étiez épaisse des chevilles parce que vous faisiez trop d’athlétisme, ou avez trop d’épaules parce que vous avez toujours adoré nager. C’est souvent ce regard-là que vous aurez sur vous. Je vous donne des exemples concrets rencontrés sur mon parcours professionnel. Une cliente n’osait pas montrer de ravissantes jambes, gardant cette idée de chevilles épaisses pas montrables. Une autre cliente se voyait avec des épaules disproportionnées alors qu’elles étaient magnifiquement sculptées et lui donnaient fière allure. J’ai dans ces deux cas précis, réalisé qu’il s’agissait surtout d’une idée à propos de soi. En parler et comprendre l’origine aura permis dans les deux cas de dépasser une croyance, une étiquette.

Posez-vous alors cette question…

Si vous sentez que votre regard sur une partie de votre corps n’est « pas juste », demandez à un entourage très bienveillant si cela vous semble correct. Et surtout, posez-vous la question honnêtement. Souvent, vous avez déjà la réponse. Un partenaire ou une amie « directe » éveilleront ou renforceront parfois inconsciemment des forces ou des complexes que vous aurez développés. C’est positif ? Bien, vous commencerez enfin à vous voir telle que vous êtes… Si cela vous valorise, c’est fantastique. Cela vous semble négatif ou piquant ? Je pense qu’il est important d’adopter une posture différente. Par exemple, dire gentiment lorsque l’occasion se présente que cela ne vous fait pas plaisir quand on vous dit cela, en argumentant quelle émotion cela vous procure. (Explorez les pistes de la communication non violente)

3 cadeaux

En validant la réception des 3 cadeaux, vous vous inscrivez également à notre newsletter. Vous la recevrez environ une fois par mois, ainsi que nos offres et avantages en avant-première. Ces informations pertinentes vous apprendront, comme nos cadeaux, à aller plus loin dans votre alignement style/personnalité. Vous verrez votre bien-être grandir grâce à la valorisation de votre image à travers votre style, votre identité vestimentaire, l’organisation de votre garde-robe idéale, faire du shopping intelligent, et tout autres sujets liés.  Nous prenons surtout grand soin de vos données personnelles. Elles ne seront pas divulguées ou vendues à des tiers. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, même si nous préférons de loin vous garder avec nous !

 

4. Quelle est votre taille précise en vêtement?

Tout d’abord, armez-vous d’un mètre ruban. Ensuite, si vous êtes visuelle, découvrez le dessin bien fait sur le site de Darjeeling.

Le tour de poitrine

Pour mesurer votre tour de poitrine, positionnez le mètre ruban juste à la hauteur du bout de vos seins. 

Le tour de taille

Facile, il se repère à la hauteur du nombril.

Le tour de hanches

Souvent, il correspond à l’endroit où vos hanches sont les plus larges.

Hauteur de buste

Vous pouvez également mesurer votre hauteur arrière de buste (il vous faudra de l’aide, car cette mesure se prend perpendiculairement au tour de taille au milieu de votre dos et jusqu’à la limite du col d’un t-shirt ras-de-cou toujours au milieu de votre dos.

Un guide des tailles sur internet

Ensuite, comparez ces mesures avec un guide des tailles sur internet, de préférence dans une marque que vous connaissez bien et qui représente une référence pour vous. Prenons par exemple une marque française qui me semble tailler de manière courante. Voici un lien vers leur guide des tailles https://www.gerarddarel.com/fr_lu/sizeguide/. Personnellement, quand je fais l’exercice, je trouve facilement ma taille chez eux.

 

5. Quels points observer pour choisir la bonne taille de vêtement ?

Enfin, une fois que vous avez une idée de votre taille, vous pourrez déjà demander cette taille en magasin. Là encore, dépendant des marques, des collections, des modèles, de votre morphologie, tout peut arriver. C’est-à-dire que lors de vos essayages, si vous faites un 40 et que le modèle vous paraît bien trop grand, n’hésitez pas à essayer le 38 ou même le 36 ou l’inverse. Souvent, on reste figée sur la taille que nous sommes « sensées » faire. Hors chaque marque taille légèrement différent. Voire même certains modèles taillent différemment dans une même marque.

Il existe aussi des exemples de mauvais étiquetages dans la mode, souvent des cas à part que l’on retrouve dans les soldes. Un 46 qui taille comme un 40 ou un 42 qui taille comme un 46. Au-delà des règles classiques qui existent pour vous guider, il y a surtout votre avis, votre intuition et votre connaissance de vous-même, qui seront vos premiers atouts.

Ensuite, quels sont les bons éléments à observer pour savoir si un vêtement est taillé pour votre morphologie et est à la bonne taille pour vous ?

La carrure

Tout d’abord la carrure. Quel que soit le modèle, vous devriez observer une couture perpendiculaire à l’épaule qui vient se poser juste à l’endroit où votre bras commence, en laissant un léger bombé de votre bras remplir la manche.

Le bas de l’emmanchure

Ensuite, observez toujours le bas de l’emmanchure, qu’on appelle le sous-bras en couture. Dès lors, quand le modèle est trop petit, le tissu fronce, plisse et souvent vous sentez que c’est trop serré, exception faite de certains modèles en jersey ou en stretch à porter plus près du corps. Le meilleur test est de mettre ses 2 bras vers l’avant et de sentir dans quelle mesure l’aisance est présente ou pas. Quand le modèle est trop grand, à l’emmanchure ou à la poitrine, on a l’impression qu’on pourrait pincer un surplus de tissu pour en faire une pince de couture. Si ce surplus reste dans vos mouvements naturels et vous semble inesthétique, le modèle est trop grand ou pas adapté à vos formes.

Le buste devant ou arrière

En fait, c’est la même chose question poitrine. Lorsqu’un modèle taille trop petit à la poitrine, s’il s’agit d’une chemise, le tissu s’ouvre, laissant apparaître votre jolie peau en dessous, moyen pour l’élégance. 😉

Et s’il s’agit d’un autre tissu trop serré, cela va froncer et plisser sur ce qu’on appelle le milieu devant. Cela taille trop grand ? Vous le verrez en constatant qu’il y a trop de tissu tout autour de votre poitrine. A moins que cela ne soit voulu par le modèle over-size branché, auquel cas, vous achèterez en connaissance de cause.

Ainsi, ce sera pareil dans votre dos. Au-delà d’une certaine aisance nécessaire, un surplus trop important qui donne quelque chose d’inesthétique devrait attirer votre attention.

La hauteur de buste

Maintenant, observons la hauteur de buste. Votre buste est plus long que le modèle en question ? La taille du modèle va se positionner au-dessus de votre nombril s’il s’agit d’une robe ou remonter trop haut s’il s’agit d’un haut. Si la hauteur de buste du modèle est plus long que la hauteur de votre buste, vous aurez un surplus dans l’horizontalité du vêtement. En effet, vous pourrez constater qu’il s’agit bien de ce problème si vous arrivez à enlever entre 1 et 4 cm dans la hauteur du buste.

Les hanches

Enfin, il y a un point important à observer quand on essaie un pantalon. Ce sont les grimaces à l’entre jambe. Souvent elles renseignent un modèle ou une coupe inadaptés ou alors un problème de taille. Un pantalon ne devra pas froncer à cet endroit. C’est inélégant, n’est-ce pas ?

En résumé

En résumé, je vous invite à observer la manière avec laquelle le tissu se positionnent aux endroits suivants : carrure, emmanchure, poitrine, taille, entre-jambe, tombé du vêtement. Une coupe, un tissu, un tombé, ne sera pas le bon pour vous quand le modèle ne va ni sur votre taille, ni sur une taille en dessous ou au-dessus.

 

Ma conclusion

Quand tous les éléments ne sont pas réunis lors d’un probable achat en shopping; et même si cela vous semble compliqué (car vous avez une envie de shopping plaisir à satisfaire), je vous propose de passer votre chemin. Ou alors, dormir dessus et voir dans quelle mesure vous y pensez encore est également un bon indicateur. Souvent, une hésitation est un signe qu’un de vos éléments n’est pas réuni (tombé, coupe, taille, prix, matière, côté pratique, éthique, local, qualité).

Vous avez adoré ce sujet, découvrez un autre article parmi les plus lus qui aborde le choix de vêtements de qualité.

Mes clientes prennent toutes un premier contact grâce au diagnostic image offert. Vous habitez Luxembourg, la Grande Région, Bruxelles ou Paris, réservez votre séance découverte offerte avec moi. Nous ferons le point ensemble à propos de vos besoins et des véritables solutions que j’ai à vous apporter.